Une maman m'écrit 

Cher docteur,

Je suis la maman de Vinciane, adolescente de 19 ans.
Je suis très inquiète pour notre fille. Elle souffre de ne pas avoir de "petit" ami. Les mecs seraient -ils à ce propos aveugles de ne pas voir tout ce qu'elle dégage de si sympathique ?
Depuis environ 6 mois ; notre fille "chatte" avec un illustre inconnu (soi-disant un lyonnais de bientôt 19 ans) "Pianoter " sur le PC n'était plus suffisant, donc Vinciane s'est acheté un micro.
Par la suite, elle nous a demandé une "caméra", mon mari et moi-même nous nous y sommes d'abord opposés, mais finalement, elle a fait du charme à son papa et il vient d'accepter.
Vinciane passe des heures et des heures à parler avec ce gars ( en plein dans le virtuel, confortable, n'est-ce pas???)
Hier, Vinciane a voulu utiliser sa caméra et le cher gars a refusé dans un premier temps, par la suite, il a accepté que Vinciane l'utilise.
Je vous partage mon inquiétude car je me pose 1000 questions: Où cette relation va t-elle aboutir? Vais-je ramasser Vinciane à la "petite cuiller" si cette relation reste platonique ou par la suite inexistante? Est- ce normal que ce gars ne s'engage pas à venir rencontrer Vinciane qui habite la Belgique.
Et maintenant, cette caméra ne va t-elle pas éveiller un "désir" de mieux se voir, voir "s'exhiber".. J'ai peur... Et pour terminer ma missive, vous dire que le PC se trouve dans mon bureau, à l'étage, loin des regards et... que ma fille ose m'interdire de rentrer quand elle est sur le PC, prétextant qu'elle est majeure, et que donc je n'ai plus droit de regard. Sa réaction est-elle normale? Elle Me touche profondément, tellement j'aime mes enfants ( Vinciane est l'aînée de 3 ) et veux le meilleur pour eux.
Merci déjà de votre réponse

Je lui réponds 

Bonjour madame,

Vous ne me parlez chez Vinciane que de ce qui vous préoccupe, mais c'est sur un ensemble qu'il faut évaluer une personnalité ! Suit-elle toujours des cours ? Avec quel succès ? Ou a-t-elle une vie professionnelle ? Participe-t-elle toujours à la vie de la maison, en accomplissant sa part des tâches ? Passe-t-elle encore parfois un petit moment agréable avec sa famille ? A-t-elle une certaine vie sociale ( sports, amies, mouvements de jeunesse, etc. ? ) C'est seulement si la réponse à beaucoup de ces questions était négative que l'on pourrait se poser la question d'un repli préoccupant sur soi-même !
Par ailleurs, elle a dix-neuf ans : vous avez maintenant une troisième adulte à la maison, et non plus une adolescente de quinze ans : Votre courriel donne l'impression que vous la voyez encore et toujours comme une adolescente plus jeune ! Pourtant votre amour pour elle doit se transformer. On ne sait et on ne doit plus protéger quelqu'un de dix-neuf ans ( sauf s'il se met en danger extrême ! ) L'amour doit se transformer en amitié d'égal à égal. C'est maintenant le temps du dialogue et presque exclusivement du dialogue : vous pouvez faire part de vos inquiétudes, de vos préoccupations, de vos espoirs, mais en échangeant des idées et seulement ainsi. Et non plus en surveillant, interdisant … ( seule exception : si elle abusait de vous et de votre argent en ne faisant rien … ou si elle vous rendait la vie impossible via un horrible caractère, alors, vous auriez le droit et le devoir de lui couper les vivres et d'aller lui demander d'aller vivre ailleurs … mais ce n'est pas ce qui ressort de votre lettre ! )
Que fait-elle sur Internet ? Très probablement ce qu'elle vous dit : parler à longueur de temps avec un garçon de son âge, peut-être parce qu'elle est trop timide dans la vie réelle et qu'elle est dépitée et traumatisée de ne pas y avoir déjà « rencontré quelqu'un » Et il est loin d'être impossible qu'il en aille de même pour le garçon. Heureusement qu'elle a une webcam et un micro : Cela lui permet, à elle, de contrôler à qui elle a à faire, et une fille équilibrée ne se transforme pas du jour au lendemain en une dépravée qui exhibe son corps !
Je ne dis pas que le risque de voir sa timidité s'accroître n'existe pas. C'est en effet un des risques principaux de ces relations virtuelles interminables ! Mais vous n'avez pas le choix : il faut respecter son intimité et une certaine autonomie.
Elle pourrait bien aussi avoir un vrai chagrin d'amour si cette relation sur Internet se terminait contre son désir, et alors, le dialogue dont je parlais tantôt deviendrait peut-être invitation à la consolation.
Ainsi en va-t-il des parents de jeunes adultes, appelés à être disponibles toujours, mais non plus directifs !!

Pour l'aider à dépasser doucement ce moment de dépit et de manque de confiance en soi face aux garçons « concrets », l'heure n'est plus à la surveillance et à l'interdiction. Mais plutôt à :
- Transformer votre amour parental en amitié entre adultes : l'heure est venue !
- Un dialogue, où vous faites part de vos idées et conseils, mais sans plus !
- Des encouragements à ce qu'elle sorte dans le vrai monde social, mais sans plus !
- Lui dire le plaisir que vous avez, son papa et vous, quand il y a un moment de vie de famille, et lui demander que des moments positifs de rencontre entre vous continuent à exister de temps en temps.
- Lui dire que vous ne serez jamais les vaches à lait de quelqu'un qui sacrifierait ses études ou sa vie professionnelle à Internet : ceci et seulement ceci, ce serait excessif de sa part.
Espérant vous avoir été un peu utile, je vous assure de mes sentiments dévoués.

Mots clé 

COMMUNICATION EN LIGNE, rencontre en ligne, rencontres sur Internet, webcam, addiction à Internet, cyberaddiction, cyberdépendance, cyberespace, identité et Internet,  messageries instantanées, lien parent-jeune adultes ; autonomie du jeune adulte ; mère possessive.