Préface des Actes du Colloque 2001

samedi 20 octobre 2001.
 

Préface

Cinq années, jour pour jour, après la Marche Blanche du 20 octobre 1996, le « Réseau de Vigilance et de Solidarité des Comités Blancs » et l’association « Pour la vérité » ont organisé le deuxième Colloque international : "L’impensable, 5 ans après la Marche Blanche" (Bruxelles, 20 et 21 octobre 2001).
Indépendamment de toute prise de position, on peut affirmer que deux thèses s’affrontent aujourd’hui. Pour les uns, il n’existe pas de réseau pédocriminel derrière les assassinats de Julie, Mélissa, Ann et Eefje, ainsi que derrière les enlèvements de Sabine, Laetitia et de nombreux autres enfants en Belgique et ailleurs. Pour les organisateurs de notre colloque, au contraire, la pédocriminalité organisée reste un phénomène méconnu bénéficiant, grâce à cette méconnaissance, de protections qui assurent sa pérennité.
Etant donné le contraste des positions, on pourrait s’attendre à ce que nos médias génèrent des discussions, des débats, des échanges d’idées, un dialogue sur ces questions essentielles à la protection de l’enfance. On aurait pu penser, au moins, que nos deux colloques seraient relayés par les médias, et que la publication des actes du premier serait annoncée, discutée, critiquée.
Rien de tout cela. Ceux qui ne croient pas à l’existence des réseaux pédocriminels se contentent de ressasser un argument, ou plutôt une formule : les réseaux relèveraient du "fantasme collectif du grand complot" ?
Le dessaisissement du juge d’instruction Jean-Marc CONNEROTTE sur base de fausses informations publiées dans la presse et d’une manipulation des textes juridiques par la Cour de cassation ? Fantasme collectif du grand complot ?
L’arrêt des enquêtes sur les "dossiers X" sur base d’accusations calomnieuses contre les enquêteurs et contre les victimes ? Fantasme collectif du grand complot ?
Les dix-huit témoins morts de l’enquête DUTROUX ? Fantasme collectif du grand complot ?
Le dossier bâclé sur l’enlèvement et l’assassinat de Julie et Mélissa ? Fantasme collectif du grand complot ?
L’émergence de réseaux pédocriminels dans le monde entier ? Fantasme collectif du grand complot ?
Les milliers d’images d’enfants abusés et torturés sur des CD Roms ? Fantasme collectif du grand complot ?
En dépit de cette rengaine, notre colloque a, une nouvelle fois, rassemblé des centaines de participants, des orateurs de quatre pays européens, des représentants de nombreuses organisations belges et étrangères : Gérard FORTEMPS (Comités Bl ancs) ? Erik RYDBERG (journaliste) ? Marc REISINGER (psychiatre, anthropologue) ? Douglas DE CONINCK (journaliste) ? Victor HISSEL (avocat) - Ferdinando IMPOSIMATO (Avocat, Italie) ? Patricia VAN DER SMISSEN (avocat) ? Marie-Jeanne VAN HEESWIJCK (journaliste) ? Jean-Claude PAYE (sociologue) ? Jean-Yves HAYEZ (pédopsychiatre à l ?UCL) ? Pierre SABOURIN (psychiatre, France) ? Germain SENGELIN (ancien doyen des juges d ?instruction, France) ? Serge GARDE (journaliste, France) ? Laurence BENEUX (journaliste, France) ? Catherine BONNET (pédopsychiatre, France) - DON FORTUNATO DI NOTO (Association Telephono Arcobaleno, Italie), - Judith WEATON (association LASA, Grande-Bretagne) ? Marcel VERVLOESEN (Werkgroep Morkhoven), M. DE RAEMECKERS (association du Comité des parents des handicapés de l ?Yonne, France) ? M. RIHOUX (association le GREJ) ? Katleen DECLERCQ (association internationale ECPAT) ? Jan VAN HAELEN (association SARAH) ? Pierre SPEHL (association FAPEO et UFAPEC) ? Gunther DEIX (Association EBONI, Australie) ? Hélène BARBRY (association Pas à pas, France) ? M. COULBAUX (Association La Ligue des Familles) - Marc REISINGER (Association Pour la vérité) ? Carine ?t KINT de ROODENBEKE (Association Coordination du Réseau de Vigilance et de Solidarité des Comités Blancs)
Deux personnalités politiques se sont exprimées : Patrick MORIAU (Député PS ? ancien commissaire de la Commission d ?enquête parlementaire sur l ?affaire DUTROUX) ? Vincent DECROLY (Député indépendant ? ancien commissaire de la Commission d ?enquête parlementaire sur l ?Affaire DUTROUX).
Des artistes et personnalités ont manifesté leur soutien actif : Claude SEMAL, Philippe GELUCK, Pierre KROLL, Stefan LIBERSKI, Frédéric JANNIN, Christian MERVEILLE, Julos BEAUCARNE, ADAMO, MAURANE.
Association culturelle et sportif international : Robert WASSEIGE.
Même si nous restons minoritaires, si nos préoccupations sont « politiquement peu correctes », et si les temps sont médiatiquement difficiles, nous maintiendrons notre vigilance face à la pédocriminalité et pour la protection de l’enfance.

image 145 x 130 - 9 ko

Et plus particulièrement : Pina Guarnieri, Bernadette Goossens, Elisa Daidone, Micheline Sieren, Lucienne Boulanger, Henri Behr, Jacques Massion, Gérard Fortemps, Carine t ?Kint de Roodenbeke, Jean-Marie Jacquet, José Dessart, Jacques Kohl, Marc Reisinger, Sandrina Raviart , Martine Salmain, Philippe Geluck., Gérard Lemaire, Lorenz Moeremans, François de Angelis, Marie-Pierre Liénart, Jackie Vander Linden, Johanna Van Praet, Marie-Louise Verlaine, Jeannine Ronse Maguy Moons, , Jean Schembri, Myriam Van Schepdael et son équipe, Rémy Champenois, Laurent Béghin, Piet Eeckman et Marie-Claire Deprèter.


Mars 2002


Répondre à cet article

Forum

be/forum.php3?id_article=89&retour=article.php3%3Fid_article%3D89">Répondre à cet article

Forum